Après une enfance bercée par les voyages, ses parents étant itinérants, Anne de Boysson s'oriente rapidement vers la composition. Elle termine ses études musicales en piano en 2013 et obtient la même année le 1er prix au concours international Music and Earth en composition.

 

En 2014, Anne reçoit une commande d'Etat d'un quintette pour violoncelles dans le cadre la commémoration du centenaire de la guerre de 1914-1918. Cette pièce a été créée au Mémorial de la Grande Guerre à Péronne, en présence de plus de 80 ambassadeurs de l'UNESCO. Quatre ans plus tard, elle reçoit une autre commande d'Etat, du Brass Band de l'Armée de Terre qui a joué sa pièce lors du concert de Gala annuel des forces terrestres en octobre 2018 au Théâtre Sébastopol à Lille.

 

Forte d'un parcours éclectique, elle intègre en 2015 la classe de composition de musique de film dirigée par Jean-Michel Bernard à Paris au conservatoire du XIIème, dont elle sort diplômée  trois ans plus tard mention Très Bien. 

 

Autant à l'aise dans le classique que l'électro en passant par la musique du monde, Anne a déjà composé la musique de nombreux clips institutionnels, documentaires, court-métrages, a participé à des ciné-concerts (notamment au Cinéma le Balzac à Paris) suite à sa sélection à la Master-Class de composition du Festival International du Film d'Aubagne dirigée par le compositeur Marc Marder. Lauréate du dispositif TRIO en 2018, Anne a la chance d'être régulièrement sélectionnée au FIFA d'Aubagne ainsi qu'au FIFF de Namur pour participer aux rencontres professionnelles 3ème personnage. Récemment, elle été invitée par le conservatoire de Lille à donner au conservatoire une conférence autour de la musique à l'image. 

 

Anne de Boysson sort en septembre 2018 son premier disque intitulé Evocation où elle interprète au piano ses propres compositions. Ce disque est introduit par la pianiste Junko Okazaki. Elle se produit régulièrement en France et à l'étranger en tant que pianiste et compositrice. Récemment elle a eu l'occasion de donner un récital à l'Ambassade de Grande-Bretagne à Paris à l'occasion du centenaire de la Fondation Franco-Britannique de Sillery.